Maître Frédérique VALLON

Cabinet d'AVOCAT

Témoignage

témoignage

 

Témoignage Andy Redman & Jill Moorcroft (Dordogne du nord)

Pour ceux d’entre vous qui parlent anglais et dont les compétences linguistiques en français ne sont pas aussi bonnes que nous le souhaiterions.

 

Nous avons consulté Maître Frédérique Vallon après avoir rencontré des problèmes avec un constructeur. Nous avions demandé l’installation d’un chauffage par le sol dans notre maison. Après 18 mois les carreaux du sol ont commencé à se fracturer.

 

Le constructeur est revenu et a déclaré qu’il referait le sol. Cependant, il a refusé de prendre nos appels téléphoniques comme de répondre à nos messages texte et à nos courriels.

 

Avec l’aide de Mme Vallon, nous avons intenté une action en justice. Nous avons été confrontés à des avocats représentant à la fois le constructeur et sa compagnie d’assurance. Mme Vallon n’a pas été intimidée et a défendu vigoureusement nos intérêts. A un moment donné, elle a présenté au tribunal des exemples de la colle du carrelage qui n’était plus que de la poussière. Le constructeur avait utilisé un adhésif en carreau incapable de résister à la chaleur du système de chauffage.

 

En fin de compte, les avocats de la partie adverse ont offert une somme substantielle d’argent pour empêcher l’affaire d’aller plus loin. Ses frais étaient inférieurs à ceux qu’on attendait et nous sommes extrêmement satisfaits des résultats.

 

Testimonial Andy Redman & Jill Moorcroft (North Dordogne)

For those of you who are English speaking and whose French lan guage skills are not as good we would like them to be.

 

We consulted Maître Frédérique Vallon after we encountered problems with a builder. We had asked for underfloor heating to be installed in our house. After 18 month the ground floor tile began to fracture. The builder retourned and said he would relay the floor. However, he then declined to take our phone calls, repond to text messages and emails.

With help of Madame Vallon we started legal action. We where confronted by lawyers representing both the builder and his insurance company. Madame Vallon was not to be intimided and pursued interest vigorously. At one stage she presented the court with examples of the floor tiled glue which had become nothing more than dust. The builder had using tile adhesive unable to withstand the heat of the heating system.

 

In the end, the oppositing lawyer offered a substantial sum of money to stop the case going any further. Her fees were less than we expected and we are extremely happy with the outcome.

CONTACT

 

La Rolphie

24530 LA CHAPELLE FAUCHER.

Portable : 07.82.28.39.59

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.